laura rives

projets

à propos

textes

contact

surface sensible

digigraphie sur papier ordinaire 80g retourné, 360 x 90 cm, 2013

 

Suspendu dans l’espace d’exposition en équilibre fragile, un lé de papier d’un blanc laiteux et diaphane fait face au spectateur. La transparence du support laisse percevoir au travers, les traces d’encre noire sur sa surface poreuse. L’image s’enfuit, s’efface et n’est presque même plus présente. Un visage âgé est caché, blanchit presque invisible. Entre apparition et disparition, se joue une perte renforçant le renvoi à la mémoire, par l’évocation d’un effacement graduel, d’un effacement de soi, dans une volonté de distanciation du réel.