laura rives

projets

à propos

textes

contact

à propos

démarche

formation

expositions

personnelles

résidences

expositions

collectives

éditions

presse

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

Dans notre société contemporaine nous arrivons à une situation de saturation, de trop plein, d’une hyper-production de savoir, d’objets et d’images. Devant cette surabondance et cette surconsommation actuelle des images défilant sans cesse, provoquant un épuisement visuel voire un quasi aveuglement, je propose une dissolution.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure, je puise dans mon environnement tous types de matériaux, de motifs pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur le processus, la manipulation et le support. Ceci dans une volonté d’affirmer la plasticité de la photographie en insistant sur les qualités physiques du tirage tout en lui redonnant de l’épaisseur, me plaçant en réaction à l’immatérialité des flux d’images digitales.

 

À force de retouches, de corrections de détails et de manipulations informatiques avec Photoshop, m’épuisant à construire des photographies collant à un idéal régnant, j’ai doucement glissé vers un processus plus affirmé d’effacement de l’image. J’ai lâché prise peu à peu, m’abandonnant au hasard, à la dérive, à l’incertitude et enlevant volontairement des parties entières de ces images. Travaillant à la surface de celles-ci, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, des manipulations, des essais/erreurs, j’éprouve le réel de la surface et je me saisis des textures : j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. Mais l’effacement n’est jamais une élimination totale, il reste toujours des traces ténues. La photographie devient ainsi instable et évanescente, s’enfuit et se liquéfie sous mes actions. Le référent s’éclipse et disparaît. Le désir de profondeur et de sens du regard est contraint. C’est une mise à distance de l’image, qui n’est pas pour autant une absence de celle-ci.

 

La photographie s’affranchit de son rôle, de sa condition même d’outil de représentation du réel, brisant le lien entre l’image et son référent, par l’affirmation de sa matière physique. Je développe ainsi une recherche sur la matérialité de la photographie questionnant la valeur de l’image contemporaine et son réel.

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

            Démos Fantômes 2/2, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives

à propos

démarche

formation

expositions

personnelles

résidences

expositions

collectives

éditions

presse

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

Dans notre société contemporaine nous arrivons à une situation de saturation, de trop plein, d’une hyper-production de savoir, d’objets et d’images. Devant cette surabondance et cette surconsommation actuelle des images défilant sans cesse, provoquant un épuisement visuel voire un quasi aveuglement, je propose une dissolution.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure, je puise dans mon environnement tous types de matériaux, de motifs pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur le processus, la manipulation et le support. Ceci dans une volonté d’affirmer la plasticité de la photographie en insistant sur les qualités physiques du tirage tout en lui redonnant de l’épaisseur, me plaçant en réaction à l’immatérialité des flux d’images digitales.

 

À force de retouches, de corrections de détails et de manipulations informatiques avec Photoshop, m’épuisant à construire des photographies collant à un idéal régnant, j’ai doucement glissé vers un processus plus affirmé d’effacement de l’image. J’ai lâché prise peu à peu, m’abandonnant au hasard, à la dérive, à l’incertitude et enlevant volontairement des parties entières de ces images. Travaillant à la surface de celles-ci, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, des manipulations, des essais/erreurs, j’éprouve le réel de la surface et je me saisis des textures : j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. Mais l’effacement n’est jamais une élimination totale, il reste toujours des traces ténues. La photographie devient ainsi instable et évanescente, s’enfuit et se liquéfie sous mes actions. Le référent s’éclipse et disparaît. Le désir de profondeur et de sens du regard est contraint. C’est une mise à distance de l’image, qui n’est pas pour autant une absence de celle-ci.

 

La photographie s’affranchit de son rôle, de sa condition même d’outil de représentation du réel, brisant le lien entre l’image et son référent, par l’affirmation de sa matière physique. Je développe ainsi une recherche sur la matérialité de la photographie questionnant la valeur de l’image contemporaine et son réel.

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

            Démos Fantômes 2/2, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives

à propos

 

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

 

 

démarche

 

Dans notre société contemporaine nous arrivons à une situation de saturation, de trop plein, d’une hyper-production de savoir, d’objets et d’images. Devant cette surabondance et cette surconsommation actuelle des images défilant sans cesse, provoquant un épuisement visuel voire un quasi aveuglement, je propose une dissolution.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure, je puise dans mon environnement tous types de matériaux, de motifs pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur le processus, la manipulation et le support. Ceci dans une volonté d’affirmer la plasticité de la photographie en insistant sur les qualités physiques du tirage tout en lui redonnant de l’épaisseur, me plaçant en réaction à l’immatérialité des flux d’images digitales.

 

À force de retouches, de corrections de détails et de manipulations informatiques avec Photoshop, m’épuisant à construire des photographies collant à un idéal régnant, j’ai doucement glissé vers un processus plus affirmé d’effacement de l’image. J’ai lâché prise peu à peu, m’abandonnant au hasard, à la dérive, à l’incertitude et enlevant volontairement des parties entières de ces images. Travaillant à la surface de celles-ci, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, des manipulations, des essais/erreurs, j’éprouve le réel de la surface et je me saisis des textures : j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. Mais l’effacement n’est jamais une élimination totale, il reste toujours des traces ténues. La photographie devient ainsi instable et évanescente, s’enfuit et se liquéfie sous mes actions. Le référent s’éclipse et disparaît. Le désir de profondeur et de sens du regard est contraint. C’est une mise à distance de l’image, qui n’est pas pour autant une absence de celle-ci.

 

La photographie s’affranchit de son rôle, de sa condition même d’outil de représentation du réel, brisant le lien entre l’image et son référent, par l’affirmation de sa matière physique. Je développe ainsi une recherche sur la matérialité de la photographie questionnant la valeur de l’image contemporaine et son réel.

 

 

formation

 

2014    DNSEP Art, isdaT (institut supérieur des arts de Toulouse), FR

2013    École offshore, Shanghai, CN

2012    DNAP Art, isdaT, (institut supérieur des arts de Toulouse), FR

2009    BAC Arts Appliqués, Lycée Rive-Gauche de Toulouse, FR

 

 

expositions personnelles

 

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

 

 

résidences

 

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

 

 

expositions collectives

 

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

           Démos Fantômes 2/2, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

 

 

éditions

 

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

 

 

presse

 

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives