laura rives

projets

à propos

textes

contact

à propos

démarche

formation

expositions

personnelles

résidences

expositions

collectives

éditions

presse

implications

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

Mon travail ne se livre pas immédiatement, un doute persiste à son regard. Il y a une retenue des images, un sentiment de perte où le sujet nous échappe dans un épuisement de sa matière. Ma recherche tente de questionner le regard par un procédé de mise à distance et de disparition.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure et extrais de mon environnement tous types de matières, de motifs, pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur l’exploration et l’expérimentation par altération.

 

Travaillant à la surface, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, j’éprouve le réel : je joue, j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. J’affirme un processus d’effacement et de soustraction. La photographie devient ainsi instable et évanescente. Elle s’enfuit et se liquéfie sous mes gestes, créant une véritable poétique de la fragilité. Mais l’effacement de l’image n’en est jamais une perte totale, et il en reste toujours des traces ténues, des mues de matières. En montrant l’aspect fragile et friable de corps de la photographie, en affichant sa part de vulnérabilité, je tente de transmettre la conscience que notre présence est elle-même éphémère.

 

La question du récit ne se pose pas. L’image est libérée d’un quelconque référent, et de par ce vide indispensable dans notre époque saturée par la signification médiatique, je souhaite créer une forme ouverte sur l’incertitude façonnée par l’errance et remplie d’empreintes et de traces qui seraient comme des indices dans des formes en suspens.

 

Ma recherche tend vers un désir de liberté, à s’affranchir d’un rôle, d’une condition prédéfinit. Elle s’abandonne au hasard, à la dérive, à l’erreur, à l’incertitude de l’action. Elle est une sorte de digestion de ce qu’est le monde. Son enjeu est de mettre en évidence l’énergie puissante de notre existence par l’action, par le geste, par la trace et ce qu’il en reste.

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

2018    Post-Production #2, Maisons Daura, Saint-Cirq Lapopie, FR

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

            Démos Fantômes 2/2, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

2019    Point contemporain, Images fluides / Images matières

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives

à propos

démarche

formation

expositions

personnelles

résidences

expositions

collectives

éditions

presse

implications

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

Mon travail ne se livre pas immédiatement, un doute persiste à son regard. Il y a une retenue des images, un sentiment de perte où le sujet nous échappe dans un épuisement de sa matière. Ma recherche tente de questionner le regard par un procédé de mise à distance et de disparition.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure et extrais de mon environnement tous types de matières, de motifs, pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur l’exploration et l’expérimentation par altération.

 

Travaillant à la surface, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, j’éprouve le réel : je joue, j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. J’affirme un processus d’effacement et de soustraction. La photographie devient ainsi instable et évanescente. Elle s’enfuit et se liquéfie sous mes gestes, créant une véritable poétique de la fragilité. Mais l’effacement de l’image n’en est jamais une perte totale, et il en reste toujours des traces ténues, des mues de matières. En montrant l’aspect fragile et friable de corps de la photographie, en affichant sa part de vulnérabilité, je tente de transmettre la conscience que notre présence est elle-même éphémère.

 

La question du récit ne se pose pas. L’image est libérée d’un quelconque référent, et de par ce vide indispensable dans notre époque saturée par la signification médiatique, je souhaite créer une forme ouverte sur l’incertitude façonnée par l’errance et remplie d’empreintes et de traces qui seraient comme des indices dans des formes en suspens.

 

Ma recherche tend vers un désir de liberté, à s’affranchir d’un rôle, d’une condition prédéfinit. Elle s’abandonne au hasard, à la dérive, à l’erreur, à l’incertitude de l’action. Elle est une sorte de digestion de ce qu’est le monde. Son enjeu est de mettre en évidence l’énergie puissante de notre existence par l’action, par le geste, par la trace et ce qu’il en reste.

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

2018    Post-Production #2, Maisons Daura,  Saint-Cirq Lapopie, FR

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

            Démos Fantômes 2/2, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

2019    Point contemporain, Images fluides / Images matières

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives

à propos

 

Artiste plasticienne diplômée de l’institut supérieur des arts de Toulouse en 2014. Laura Rives est née en 1991 à Toulouse. Elle vit et travaille à Paris, en France.

 

Son travail a été notamment présenté sur l’Espace Virtuel du Jeu de Paume (Paris, FR), au Bazaar Compatible Program (Shanghai, CN), à l’Université des arts YiShu XueYuan (Nanjing, CN), à Lieu-Commun Artist Run Space (Toulouse, FR), à l’Institut Culturel Bernard Magrez (Bordeaux, FR), à l’École supérieure d’art des Pyrénées (Pau, FR) ou encore au Cinéma Multiplex Gaumont Wilson (Toulouse, FR)

 

 

démarche

 

Mon travail ne se livre pas immédiatement, un doute persiste à son regard. Il y a une retenue des images, un sentiment de perte où le sujet nous échappe dans un épuisement de sa matière. Ma recherche tente de questionner le regard par un procédé de mise à distance et de disparition.

 

Plaçant mon matériau photographique au centre de ma recherche, je photographie ce qui m’entoure et extrais de mon environnement tous types de matières, de motifs, pour créer mes images. Je construis une approche de la photographie qui insiste sur l’exploration et l’expérimentation par altération.

 

Travaillant à la surface, par de multiples expérimentations visuelles et spatiales, j’éprouve le réel : je joue, j’efface, je gratte, j’étire, j’attaque, je ponce, je sature l’image à l’intersection des techniques digitales et analogiques. J’affirme un processus d’effacement et de soustraction. La photographie devient ainsi instable et évanescente. Elle s’enfuit et se liquéfie sous mes gestes, créant une véritable poétique de la fragilité. Mais l’effacement de l’image n’en est jamais une perte totale, et il en reste toujours des traces ténues, des mues de matières. En montrant l’aspect fragile et friable de corps de la photographie, en affichant sa part de vulnérabilité, je tente de transmettre la conscience que notre présence est elle-même éphémère.

 

La question du récit ne se pose pas. L’image est libérée d’un quelconque référent, et de par ce vide indispensable dans notre époque saturée par la signification médiatique, je souhaite créer une forme ouverte sur l’incertitude façonnée par l’errance et remplie d’empreintes et de traces qui seraient comme des indices dans des formes en suspens.

 

Ma recherche tend vers un désir de liberté, à s’affranchir d’un rôle, d’une condition prédéfinit. Elle s’abandonne au hasard, à la dérive, à l’erreur, à l’incertitude de l’action. Elle est une sorte de digestion de ce qu’est le monde. Son enjeu est de mettre en évidence l’énergie puissante de notre existence par l’action, par le geste, par la trace et ce qu’il en reste.

 

 

formation

 

2018    Structurer et développer son activité artistique, BBB centre d’art contemporain, Toulouse, FR

2014    DNSEP Art, isdaT (institut supérieur des arts de Toulouse), FR

2013    École offshore, Shanghai, CN

2009    BAC Arts Appliqués, Lycée Rive-Gauche de Toulouse, FR

 

 

expositions personnelles

 

2017    Miscellanéa, Médiathéque, Bruguières, FR

2016    SAS #1, Espace Expérimental de l'Hôtel de Ville, Lespinasse, FR

2015    Veinures, Flo Les Beaux-Arts, Toulouse, FR

            Liquide, Le Château, Auriac-sur-Vendinelle, FR

2013    Workspace, Bazaar Compatible Program, Shanghai, CN

 

 

résidences

 

2018    Post-Production, Maisons Daura, MAGCP, Saint-Cirq Lapopie, FR

 

 

expositions collectives

 

2018    Post-Production #2, Maisons Daura, Saint-Cirq Lapopie, FR

2017    Never Give Up, Grand Prix 2017, Institut Culturel Bernard Magrez, Bordeaux, FR

            Meeting#3 « l’expédition fantôme », Lieu-Commun, Artist Run Space, Toulouse, FR

2016    POPUP STORE, Espace Paul Vidal, Toulouse, FR

2014    Le complexe de Wilson, Cinéma Multiplex Gaumont Wilson, Toulouse, FR

            Adieu, Institut supérieur des arts, Toulouse, FR

2013    Tradukado, Université des arts, Nanjing YiShu XueYuan, Nanjing, CN

2012    15 Mars 2012, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Picturediting #4, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

            Magic Ring, Jeu de Paume, Espace Virtuel, Paris, FR

2011    Démos Fantômes 1/2, École supérieure d’art des Pyrénées - Pau, FR

           Démos Fantômes 2/2, institut supérieur des arts, Toulouse, FR

 

 

éditions

 

2014    jour blanc, Livre d’artiste, Édition isdaT, Toulouse, FR

2012    Picturediting #4, Catalogue d’exposition, Édition isdaT, Toulouse, FR

 

 

presse

 

2019    Point contemporain, Images fluides / Images matières

2017    paris-art.com, Meeting #3 L’expédition fantôme

2016    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Laura Rives triture la perception du monde

2015    La Dépêche du Midi et ladepeche.fr, Liquide, une exposition de Laura Rives

 

 

implications

 

2018    Médiation culturelle, Lafayette Anticipations, Paris, FR

            Conception et animation d'un atelier pour les publics dans le cadre des "Après-midi Riso", Lafayette Anticipations, Paris, FR

2017    Assistanat de l’artiste Aurélie Pétrel, St-Ouen, FR

            Montage de l’exposition collective SoixanteDixSept Experiment, Centre Photographique d’Île-de-France (CPIF),

            Pontault-Combault, FR